27
Apr
2012
The Modern Lovers – The Modern Lovers

A propos du premier album du Velvet Underground, The Velvet Underground and Nico (1967), on dit que peu de gens l’ont acheté (à l’époque), mais que chacun d’entre eux a créer un groupe.

Jonathan Richman, américain né en 1951 dans le Massachusetts, est un de ceux la. Il a 16 ans ans quand le premier album du Velvet Underground sort et c’est son écoute qui lui donne l’envie de faire de la musique. En 1970 il fonde le groupe The Modern Lovers et se met à jouer dans Boston et ses environs. Repéré par Warner Bros, il obtient une séance en studio avec John Cale, un des membres du Velvet et donc idole de Richman. Le groupe y joue des morceaux composé par Richman avant 1970.

Malheureusement, des divergences entre Richman et le reste du groupe (Richman refusant de jouer ses anciens morceaux en concert) conduisent à l’abandon de l’album et à la séparation du groupe en 1974. Malgré tout, Richman et les autres membres du groupes continuèrent la musique en solo et obtinrent un certain succès, ce qui poussa en 1976 le label de Richman à publier les enregistrements de 1972, sous le titre The Modern Lovers.

The Modern Lovers

L’album s’ouvre par Roadrunner, un morceau inspiré dans sa structure par Sister Ray, du Velvet Underground. Porté par deux accords de guitare et une batterie, le morceau commence par un original « one,two,three,four,five,six », qui s’oppose au traditionnel « one,two, one, two,three,four » du rock et au futur « one, two,three,four » du punk. C’est ici comme un symbole, cet album étant considéré comme une transition vers le punk des années suivantes, représenté notamment par les Ramones aux Etats-Unis et les Sex Pistols en Angleterre. Le morceau parle du bonheur simple de partir en voiture et de découvrir la route et les paysages « going faster miles an hour » en écoutant la radio. Les émotions ressenties sont traduites par des changements de rythme, avant l’emballage final dans lequel les couplets sont répétés, accélérés jusqu’à être réduits à quelques mots.

On sent l’influence du Velvet Underground dans la volonté de créer des atmosphères, comme sur le magnifique morceau Hospital. Ce dernier commence par « When you get out of the hospital, let me back into your life », et tout au long de la chanson on se demande ce qui a amené cette fille a l’hopital. Richman semble tour à tour être amoureux d’elle (« I’m in love with your eyes ») ou la harceler alors qu’elle semble être avec quelqu’un d’autre (« when you get out of the dating bar, I’ll be here to get back into your life »). Est-ce lui qui l’y a envoyé, je vous laisse vous faire votre opinion…

On trouve également l’amusant Pablo Picasso, dans lequel le peintre espagnol est décrit comme un véritable tombeur : « Well some people try to pick up girls, And get called assholes, This never happened to Pablo Picasso ».

Je vous laisser découvrir par vous-même les autres morceaux, tous très bons. Il serait vraiment dommage de passer à côté de cet album génial.

Tuthur

3
Oct
2011
Andrea Balency Trio – Quand Paris rencontre Mexico

Imposer le spleen dans un pays où la musique est traditionnellement festive en chantant tantôt en espagnol, tantôt en français, y ajouter des airs d’accordéon, des influences de jazz, de rock, de musique française et mexicaine, du trip-hop, tel est […]

Lire la suite...

12
Sep
2011
Le soleil californien de Foster the people

Prenez trois californiens, ajoutez-y un peu de pop indé, un peu d’électro, secouez bien et vous obtiendrez Foster the people. Ce groupe qui a terminé en tête des charts aux États-Unis et au Canada avec son dernier album Torches n’a pas réussi à […]

Lire la suite...

19
Jun
2011
Little dragon ou l’électro à la mode suédoise

Groupe d’électro-synthpop originaire de Göteborg, Little Dragon accompagne désormais Gorillaz dans presque tous leurs déplacements. Ça ne veut pas dire que si vous aimez Gorillaz vous serez forcément séduits par Little Dragon (et vice versa) mais ce deuxième album vaut vraiment le détour (à découvrir avant la sortie […]

Lire la suite...

10
Jun
2011
Ray Barretto – La Cuna

Un vieux disque poussiéreux sorti du placard, une fois n’est pas coutume… Le percussionniste Ray Barretto réunit sur cet opus des pointures des mondes du jazz et de la musique latine. Le résultat: un savoureux mélange de groove latino… Nous […]

Lire la suite...

9
Jun
2011
Asa – Beautiful Imperfection

Cela fait déjà plusieurs mois que le nouvel album de la nigériane Asa est sorti, mais, selon moi, il ne sera jamais trop tard pour le découvrir. Il y a beaucoup de simplicité et de sincérité dans cet album, un […]

Lire la suite...

1
May
2011
Homeboy Sandman – The Good Sun

Homeboy Sandman est un rappeur newyorkais originaire du Queens. Il commence sa carrière en 2007, fortement influencé par The Roots, De La Soul et A Tribe Called Quest. En 2010, il sort son troisième album : The Good Sun, une très belle découverte (merci Gilles Peterson) où […]

Lire la suite...

29
Apr
2011
Foo Fighters – Wasting light

Dernier opus du groupe mythique du dernier membre actif du  regretté Nirvana, Monsieur Dave Grohl. Du bon gros power rock, efficace pour vous déboucher les oreilles.   Âmes sensibles s’abstenir. Un unique concert est prévu en métropole, le 26 août à Rock […]

Lire la suite...

26
Apr
2011
Raphael Saadiq keeps on rollin’

Raphael Saadiq nous revient en pleine forme avec son dernier album Stone rollin’ sorti le 20 mars. Cet album s’inscrit dans la même lignée soul que le précèdent (The way I see it) vu par certains comme étant le plus abouti et […]

Lire la suite...

11
Apr
2011
Metronomy – The English Riviera

Pour ceux qui ont raté leur très bon précédent album, Nights Out, Metronomy est un groupe anglais de musique électronique. Sorti en 2008, Nights Out était le parfait album de pop électronique dansante et joyeuse, avec des titres comme Heartbreaker et sa ligne […]

Lire la suite...